Elections départementales des 22 et 29 mars 2015

Prochain rendez-vous électoral, les 22 et 29 mars prochain, pour les élections départementales. Un scrutin qui comporte bien des nouveautés !

En mars 2015, un conseiller départemental sur deux sera une conseillère !

 

Dans les classements internationaux sur la représentation politique des femmes, la France a toujours été (et reste) très mal placée –elle occupe la 10ème place sur 27 en Europe–, moins bien que d’autres pays latins et catholiques. Mais elle a été la 1ère à adopter, en juin 2000, une solution inédite : l’obligation de parité. Celle-ci s’est appliquée lors des dernières élections municipales et s’appliquera les 22 et 29 mars pour élire, au suffrage universel, nos représentants au Département.

 

Des binômes hommes/femmes

Expérimentant un mode de scrutin inédit, les électeurs ne voteront pas pour un candidat mais pour un binôme homme/femme à élire dans chaque canton. L’un n’est pas le suppléant de l’autre, ils sont à stricte égalité de compétences et de voix. Et ils ont un binôme mixte de suppléants. Objectif : la parité absolue aux commandes du Département. 

Le nombre de cantons réduit de moitié avec un meilleur équilibre en population

Le nouveau mode de scrutin s’est accompagné d’une réforme du nombre des cantons qui est réduit de moitié. 2 représentants par canton mais deux fois moins de canton ! La Gironde comptait 63 cantons, elle n’en comptera plus que 33. Le redécoupage ne s’est pas effectué en fonction des bassins de vie, mais en fusionnant plusieurs cantons voisins.


Le "Nord Gironde", notre nouveau canton résulte de la fusion du canton de Saint-André avec celui de Saint-Savin, auxquels s'ajoutent aussi 2 communes du Fronsadais (voir carte). Seuls candidats déclarés proches de nos sensibilités en ce début janvier, Célia Monseigne et Alain Renard, maire de Saint-Savin et actuel conseiller général, brigueront les suffrages des électeurs sur ce nouveau canton avec leurs 2 remplaçants. D'autres listes sont bien entendu en préparation...

 

Les cantonales deviennent les départementales

Pas si simple mais logique, à compter de 2015, le ou la conseiller(ère) général(e) deviendra conseiller(ère) départemental(e) puisqu’il ou elle siège au Département … et les élections pour élire ces conseillers s’appelleront assez naturellement élections départementales plutôt que cantonales comme jusqu’ici …

Info  en +


Parallèlement à la refonte des limites cantonales et à l'introduction de la parité, la réforme abroge le renouvellement triennal par moitié. Ainsi, le mandat des conseillers généraux élus en 2008 ou en 2011 expire en 2015 et celui des conseillers départementaux élus en 2015 sera de six ans avec un renouvellement complet à terme.