Réécrire l’histoire, c’est trop facile !    

A la lecture de l’article de SUD-OUEST (le 10/12/2014), dans lequel l’association « Avec Demain Saint André » s’arroge la création de la crèche de la commune, Michel Jaulin, ancien adjoint au Maire de Saint-André a bondi ! Réactions à chaud.

« Je ne peux laisser, sans réagir, dire et écrire des inexactitudes quant à l’origine de la crèche parentale ! Rappelons-nous. Après les élections municipales de 1983, Jacques MAUGEIN a chargé la Commission des affaires sociales d’entamer une réflexion sur la création d’une crèche. Une commission municipale a été créée, en 1984, pour élaborer ce projet.

Parallèlement, au cours de l’année 1985, une démarche de création d’une crèche parentale, a été engagée à l’initiative de Mesdames Monique ISSEN, Monique FONTROUGE et Célia MONSEIGNE.

Un groupe de travail composé de ces trois personnes, de Jacqueline GRENE (Adjointe aux Affaires sociales) et de Michel JAULIN (Conseiller municipal), a alors été constitué pour travailler un projet commun de crèche parentale.

Dès le 6 novembre 1986, les statuts de la crèche-halte garderie étaient déposés. Célia MONSEIGNE en fût la première Présidente.

La crèche PITCHOUN a ouvert son accueil le 1er juin 1987.

Durant toute la construction du projet jusqu’à sa réalisation, je n’ai, à ma connaissance, jamais rencontré un des membres de ce qui sera plus tard l’association « Avec Demain Saint André ».

Je trouve inadmissible que l’on puisse ainsi réécrire l’histoire en faisant abstraction de la réalité et en s’appropriant, dans un objectif électoraliste, des réalisations mises en place par d’autres. »