Réaction de Célia Monseigne à la décision du Tribunal Administratif

Le Tribunal Administratif a décidé le 30 septembre d'annuler les élections municipales de Saint André de Cubzac.

Avec ce jugement du Tribunal Administratif qui se prononce pour une annulation de l'élection municipale du 23 mars, je fais l'expérience de l'injustice.

 

Un candidat a commis une faute qui annule tous ses bulletins de vote, c'est écrit dans les conclusions du rapporteur et le juge confirme que les bulletins d'Arnaud Bobet doivent être comptabilisés comme « nuls ». Mais au delà de cela, le juge estime qu'il convient d'annuler aussi les élections.

 

Que nous dit ce jugement ? Que la loi n'est pas faite pour être appliquée, et quand elle l'est, c'est au détriment de ceux qui la respectent.

 

La décision du tribunal administratif est navrante parce que ce n'est pas celui qui commet une faute qui est puni. La victime dans cette affaire n'est pas M. Bobet, mais les 76% des électeurs qui se sont exprimés avec des bulletins de vote conformes à la loi et qui devront revoter.

 

C'est un constat terrible !

Plusieurs fois par semaine, j'entends des administrés se plaindre d'injustice. Aujourd'hui, je partage ce sentiment avec eux.

 

Par contre, je sais qu'il ne faut jamais se résigner devant l'injustice, bien au contraire, il faut se battre pour qu'elle ne devienne pas une règle.

 

Je suis sûre que les Cubzaguais seront nombreux à se battre avec moi.

 

Je vous exprime toute ma gratitude pour votre confiance.

 

Célia Monseigne

Maire de Saint-André-de-Cubzac    

jugement tribunal administratif
jugement tribunal administratif.pdf
Document Adobe Acrobat 382.0 KB